简易法语新闻 20170102-土耳其新年夜遭恐袭 巴西监狱暴动
来源:RFI|2017年03月14日 15:00

戳我下载音频

今日新闻摘要:土耳其一夜总会新年夜遭恐袭,已导致至少39人死亡60人受伤;巴西一监狱暴动至少60人死亡;法国劳工民主联合会(CFDT)前领导人弗朗索瓦•舍雷克(Francois Chereque)逝世,享年60岁;朴槿惠闺蜜崔顺实之女在丹麦被捕。

------------------------------------------------------------------------------

Juliette Jacquemin :
Merci d'écouter RFI, il est 21h ici à Paris, 20h en temps universel. L'heure de retrouver votre journal en français facile, avec vous Sylvie Berruet. Bonsoir !
Sylvie Berruet :
Bonsoir Juliette, bonsoir à tous.
JJ :
A la une de l'actualité ce soir, l'auteur de l'attentat contre une boîte de nuit à Istanbul en Turquie, toujours en fuite... L'homme a fait 39 morts et plus de 60 blessés la nuit du nouvel an.
le groupe État islamique revendique l'attentat.
SB :
A la une également, les critiques en Allemagne contre les autorités, à propos du Nouvel An de Cologne... Les policiers ont été massivement déployés, car l'an dernier, de nombreuses femmes avaient été agressées. Mais pour certains, les effectifs étaient cette fois trop nombreux, et les contrôles ne concernaient que les hommes venus d'Afrique du nord.
JJ :
De violents combats entre détenus dans une prison au Brésil. Ils ont duré dix-sept heures, et le bilan est très lourd : il y a une soixantaine de morts.
SB :
Et puis la mort de l'une des grandes figures du syndicalisme français : l'ancien dirigeant de la CFDT, un syndicat réformiste, François Chérèque, s'est éteint aujourd'hui. Il avait soixante ans.
Son portrait à la fin de ce journal.
JJ :
12 personnes interpelées en Turquie dans le cadre de l'enquête sur l'attentat du nouvel an. La nuit du 31 décembre en effet, un homme a ouvert le feu dans une discothèque célèbre d'Istanbul. Il a tué 39 personnes et a fait aussi une soixantaine de blessés.
SB :
L'auteur de l'attaque est toujours en fuite, mais on en sait plus sur l'attentat : il a été revendiqué dans la journée par le groupe État islamique. Les explications de notre correspondant en Turquie, Alexandre Billette.
C'est un communiqué qui confirme que la Turquie est désormais une cible pour l'organisation Etat islamique, puisqu'il s'agit de la toute première fois que Daech revendique un attentat sur le sol turc même si plusieurs attentats lui ont déjà été attribués, et notamment en 2016, l'État islamique n'avait jamais reconnu sa responsabilité lors de ces attaques. En revanche avant même cette revendication, l'État islamique était déjà le « suspect numéro un » en quelque sorte, en raison de la méthode et de la cible visée, et par ailleurs il pourrait y avoir un lien entre ce massacre et l'attentat qui avait été commis à l'aéroport d'Istanbul en juin dernier, justement, un attentat qui avait été attribué à l'État islamique malgré l'absence de revendications, il pourrait s'agir de deux attaques préparées par un seul et même groupe terroriste originaire d’Asie centrale selon la presse turque. L'enquête elle avance, même si le tireur est toujours en cavale.
SB :
Le groupe État islamique qui revendique aussi l'attentat à la voiture piégée à Bagdad en Irak.
JJ :
Un attentat qui a fait au moins 24 morts, et 67 blessés aujourd'hui, sur une place très fréquentée par la communauté chiite. Au total 60 personnes ont été tuées par le groupe État islamique
à Bagdad, ces trois derniers jours.
SB :
Bagdad, c'est là que se trouvait aujourd'hui le président français, François Hollande.
JJ :
Il venait justement y parler de la lutte contre les djihadistes. François Hollande s'est dit certain que 2017 serait une victoire contre le terrorisme. Il a aussi évoqué la bataille de Mossoul, cette ville toujours détenue par le groupe Etat islamique dans le nord du pays. D'après lui, elle pourrait être reprise par les forces irakiennes et kurdes avant l'été prochain.
SB :
Le nouvel an 2017 n'a pas ressemblé au nouvel an 2016 à Cologne, en Allemagne. On s'en souvient, la fête avait été gâchée, l'an dernier, par de nombreuses agressions contre des femmes, aux alentours de la gare de Cologne.
JJ :
Des agressions principalement commises par des étrangers et qui avait déclenché une polémique à travers tout le pays. Cette fois ci donc la police était très largement présente, pour éviter que les agressions ne recommencent. Mais c'est une autre polémique qui s'est développée : en effet, il y a eu beaucoup de contrôles de police sur place, et surtout envers les hommes nord africains... Certains redoutent des contrôles à caractère raciste. À Berlin, Pascal Thibaut.
Le porte-parole de la chancelière est « soulagé que les incidents de l'an dernier aient été évités ». Les forces de l'ordre étaient il est vrai en grand nombre à Cologne pour la Saint-Sylvestre. Le préfet de police a souligné que ces mesures n'étaient pas superflues. 2000 personnes suspectes considérées comme « agressives » par la police voulaient se rendre sur place. Un millier était présent à Cologne et 650 ont été contrôlés par la police. 98% d'entre eux étaient nord-africains d'après la police. La majorité des agresseurs il y a un an étaient originaires de cette région. Si l'absence d'incidents ce week-end est salué, une polémique en revanche se développe sur des contrôles trop massifs pour certains ou fondés sur des critères raciaux et discriminatoires comme l'affirme Amnesty International. La police rejette ces critiques et souligne le danger que constituaient ces groupes. La polémique est alimentée par une abréviation interne de la police parlant de « Nafris » pour « Nord Africains » jugée discriminatoire par certains. Une intention rejetée par les autorités. Pascal Thibaut Berlin RFI
SB :
L'enquête sur une affaire de corruption au sommet de l'État se poursuit en Corée du Sud. Aujourd'hui, on apprend que la fille de Choi Sun S'il a été arrêtée.
JJ :
Choi Sun Sil c'est cette conseillère de l'ombre de la présidente sud-coréenne, qui utilisait son influence pour détourner de fortes sommes d'argent. Sa fille a été mise en prison au Danemark, là où elle a été arrêtée. Elle est accusée d'avoir joué un rôle dans le scandale... Un scandale qui, on s'en souvient, a écarté du pouvoir la présidente, Park Gueun Hye. Le mois dernier le parlement a voté sa destitution, c'est à dire le fait qu'elle ne peut plus exercer le pouvoir.
SB :
Un début d'année sanglant dans la région de Manaus, dans le nord du Brésil.
JJ :
60 détenus sont morts dans une prison, après une très longue révolte de prisonniers : une mutinerie qui a commencé hier soir, et qui a duré 17 heures. À l'origine du drame, c'est une violente bagarre qui a opposé deux bandes criminelles liées au trafic de drogue. Les précisions avec Achim Lippold.
Les autorités de l'État d'Amazonie sont formelles : c'est le plus grand massacre commis dans une prison de cette région. La mutinerie a été provoquée par un affrontement entre deux groupes criminels pour le contrôle du trafic de drogue : le groupe local FDN, Familia do Norte et le PCC, Premier commando de la capitale. Selon le secrétaire de l'État d'Amazonie à la Sécurité publique, Sergio Fontes, les prisonniers ont reçu des armes de certains de leurs collègues qui étaient en régime de semi-liberté. 12 surveillants ont été pris en otage. Les négociations avec les détenus ont duré toute la nuit. Lorsque les policiers ont enfin pu pénétrer dans l'enceinte, ils ont découvert des dizaines de corps, dont beaucoup décapités, des scènes d'une extrême violence comme un message adressé à la bande rivale, a declaré Sergio Fontes. La plupart des victimes étaient des membres présumés de l'organisation PCC. Les autorités locales de Manaus ont accusé le gouvernement fédéral de ne pas en faire assez pour combattre la violence liée au trafic de drogue. Il faut dire que les mutineries sont fréquentes dans les prisons brésiliennes généralement surpeuplées. La plus meurtrière a eu lieu en 1992 : 111 personnes avaient été tuées dans le pénitencier Carandiru à Sao Paulo.
SB :
Achim Lippold. La mort de l'un des grands champions français de ski : Jean Vuarnet est mort à l'âge de 83 ans, la nuit dernière.
JJ :
Le skieur né en Tunisie avait remporté plusieurs médailles en descente, aux jeux olympiques, et notamment la médaille d'or en 1960. Il avait aussi inventé une nouvelle position qui permettait aux skieurs d'aller plus vite, et créé la célèbre station de ski d'Avoriaz.
SB :
Et puis un autre décès dans l'actualité française. C'était « une grande figure, qui a fait de la lutte syndicale un engagement personnel » : voilà l'hommage du secrétaire général de la CFDT, à l'ancien dirigeant du syndicat, François Chérèque.
JJ :
Il s'est éteint aujourd'hui, à l'âge de 60 ans, après un cancer. François Chérèque était venu au syndicalisme en suivant une longue tradition familiale. Son portrait avec Aniechka Kumor.
L'engagement syndical de François Chérèque est sûrement né dans les années 1960 quand il voit son père, Jacques, ouvrier dans les aciéries de la Lorraine, participant à la création de la CFDT. Vingt ans plus tard son père entrera comme ministre au gouvernement Rocard. François, lui, adhère en 1978 à la CFDT et y prend des responsabilités. D'abord au niveau local, puis au bureau régional. C'est en 2002 qu'il succède à Nicole Notat en tant que secrétaire général. Il le restera pendant dix ans. Une période difficile et marquée par les désaccords internes. Accusé par certains de ses opposants d'être complice du gouvernement, François Chérèque signe, notamment, la réforme des retraites en 2003, tout en obtenant des concessions comme le dispositif pour carrière longue. En revanche, il joint sa voix à celle des autres syndicats lors des grèves contre le second projet de réforme des retraites du gouvernement Fillon en 2010. En novembre 2012, atteint d'un cancer, François Chérèque quitte ses fonctions. Il est remplacé par Laurent Berger.
JJ :
Aniechka Kumor. Et les hommes politiques aussi ont rendu hommage à François Chérèque : le premier ministre Manuel Valls salue un grand syndicaliste. Le président du Sénat, Gérard Larcher, un homme de droite, déclare de son côté qu'avec François Chérèque, le dialogue social prenait tout son sens. Merci d'écouter RFI, 21h10 ici à Paris. Merci, Sylvie Berruet, merci aussi à Claude Battista à la réalisation de cette émission. Très belle journée sur la radio du monde.

声明:音视频均来自互联网链接,仅供学习使用。本网站自身不存储、控制、修改被链接的内容。"沪江网"高度重视知识产权保护。当如发现本网站发布的信息包含有侵犯其著作权的链接内容时,请联系我们,我们将依法采取措施移除相关内容或屏蔽相关链接。

相关热点: 法语入门法语听力精练RFI简易法语新闻直播主题沪江法语

0
点赞
收藏
分享:
挑错
 
发表评论
0个人发表评论
发表评论
文明评论 理性发言
最新评论
加载更多评论

请输入错误的描述和修改建议,非常感谢!

错误的描述:

修改的建议:
展开导航
我的收藏
我的课程
TOP