搜索 查词

热搜词

清除
  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(一)

    我们坐下,然后转向班主任,对他低声道:[/cn] [en]– Monsieur Roger, lui dit-il à demi-voix, voici un élève que je vous recommande, il entre en cinquième. Si son travail et sa conduite sont [wf=méritoire]méritoires[/wf], il passera dans les grands, où l'appelle son âge. [/en][cn]“罗皆先生,我交包法利夫人给你一个学生,进五年级。学习和操行要是好的话,就按照年龄,把他升到高年级好了。”[/cn] [en]Resté dans l'angle, derrière la porte, si bien qu'on l'apercevait à peine, le nouveau était un [wf]gars[/wf] de la campagne, d'une quinzaine d'années environ, et plus haut de taille qu'aucun de nous tous. Il avait les cheveux coupés droit sur le front, comme un [wf]chantre[/wf] de village, l'air raisonnable et fort embarrassé. Quoiqu'il ne fût pas large des épaules, son habit-veste de drap vert à boutons noirs devait le gêner aux entournures et laissait voir, par la fente des parements, des[wf=poignet]poignets[/wf] rouges habitués à être nus. Ses jambes, en bas bleus, sortaient d'un pantalon jaunâtre très tiré par les bretelles. Il était chaussé de souliers forts, mal cirés, garnis de clous. [/en][cn]新生站在门后墙角,大家几乎看不见他。他是一个乡下孩子,十五岁光景,个子比我们那一个人都高。他的神情又懂事又很窘。头发顺前额剪齐,像一个唱赞美诗的。肩膀不算宽,可是他的黑纽扣绿呢小外衣,在合肩地方一定嫌紧,硬袖的袖口露出裸惯的红腕子。背带抽高了浅黄裤子,穿蓝袜的小腿露在外头。他穿一双鞋油没有怎么揩好的结实皮鞋,鞋底打钉子。[/cn] [en]On commença la [wf]récitation[/wf] des leçons. Il les écouta de toutes ses oreilles, attentif comme au sermon, n'osant même [wf]croiser[/wf] les cuisses, ni s'appuyer sur le coude, et, à deux heures, quand la cloche sonna, le maître d'études fut obligé de l'avertir, pour qu'il se mît avec nous dans les rangs. [/en][cn]大家开始背书,他聚精会神,像听布道一样用心,连腿也不敢跷起来,胳膊肘也不敢支起来,两点钟的时候,下课铃响了,班主任要他和我们一道排队,不得不提醒他一声。[/cn] 《包法利夫人》中关于包法利先生的内容也有很多,这些内容也需要细细品读,帮助我们来理解文章。 点击阅读《包法利夫人》翻译品读系列更多文章<<< 如果本文内容侵犯了您的权益,请联系我们,我们将撤掉此文,并送出我们真诚的歉意。

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(八)

    为了贪图厚利。不过平日业务猥琐,难道去田庄看病,成为可喜的例外,真就由于这些理由吗?[/cn] [en]Ces jours-là il se levait de bonne heure, partait au galop, poussait sa bête, puis il descendait pour s'essuyer les pieds sur l'herbe, et passait ses gants noirs avant d'entrer. Il aimait à se voir arriver dans la cour, à sentir contre son épaule la [wf]barrière[/wf] qui tournait, et le coq qui chantait sur le mur, les garçons qui venaient à sa rencontre. Il aimait la grange et les écuries ; il aimait le père Rouault, qui lui tapait dans la main en l'appelant son sauveur ; il aimait les petits sabots de mademoiselle Emma sur les dalles lavées de la cuisine ; ses talons hauts la grandissaient un peu, et, quand elle marchait devant lui, les semelles de bois, se relevant vite, claquaient avec un bruit sec contre le cuir de la [wf]bottine[/wf]. [/en][cn]去的日子,他老早起来,骑上牲口,打着它跑;接着他就下来,在草地撇干净脚,进去之前,带上黑手套。看见自己来到院子,觉得栅栏门随着肩膀转,公鹅在墙上啼,小伙计们过来迎他,他就欢喜。他爱仓库和马厩;他爱卢欧老爹拍着他的肩膀,喊他救命恩人;他爱爱玛小姐的小木头套鞋,踩着厨房洗干净的石板地;她的高后跟托高了她一点点,她在前面走,木底飞快掀起,牵动女靴皮,嘎直直响。[/cn] [en]Elle le reconduisait toujours jusqu'à la première marche du [wf]perron[/wf]. Lorsqu'on n'avait pas encore amené son cheval, elle restait là. On s'était dit adieu, on ne parlait plus ; le grand air l'entourait, levant pêle-mêle les petits cheveux follets de sa [wf]nuque[/wf], ou secouant sur sa hanche les cordons de son tablier, qui se tortillaient comme des banderoles. Une fois, par un temps de dégel, l'écorce des arbres suintait dans la cour, la neige sur les couvertures des bâtiments se fondait. Elle était sur le seuil ; elle alla chercher son ombrelle, elle l'ouvrit. L'ombrelle, de soie gorge de pigeon, que traversait le soleil, éclairait de reflets mobiles la peau blanche de sa figure. Elle souriait là-dessous à la chaleur tiède ; et on entendait les gouttes d'eau, une à une, tomber sur la moire tendue.[/en][cn]她送他永远送到第一层台阶。马要是还没有牵来,她就待在这里。再会已经说过,他们也就不再言语;风兜住她,吹乱后头新生的短发,或者吹起臀上围裙的带子,仿佛小旗,卷来卷去。有一次,时逢化冻,院里树木的皮在渗水,房顶的雪在溶解。她站在门槛,找来她的阳伞,撑包法利开了。阳伞是缎子做的,鸽子咽喉颜色,阳光穿过,闪闪烁烁,照亮脸上的白净皮质。天气不冷不热,她在伞底下微笑;他们听见水点,一滴又一滴,打着紧绷绷的闪缎。[/cn] 点击阅读《包法利夫人》翻译品读系列更多文章<< 注:本文段中,前两段为原文中的一个段落,这里为方便阅读进行分段。特此注明,请各位读者留意。 文章内容来自网络,如果本文侵犯了您的权益,请联系我们,我们将撤掉此文,并送出我们真诚的歉意。

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(二)

    使得人物形象跃然纸上。 [en]Son père, M. Charles-Denis-Bartholomé Bovary, ancien aide-chirurgien-major, compromis, vers 1812, dans des affaires de [wf]conscription[/wf], et forcé, vers cette époque, de quitter le service, avait alors profité de ses avantages personnels pour saisir au passage une dot de soixante mille francs, qui s'offrait en la fille d'un marchand [wf]bonnetier[/wf], devenue amoureuse de sa tournure. Bel homme, hâbleur, faisant sonner haut ses éperons, portant des favoris rejoints aux moustaches, les doigts toujours garnis de bagues et habillé de couleurs voyantes, il avait l'aspect d'un brave, avec l'entrain facile d'un commis voyageur.[/en][cn] 他的父亲查理·代尼·巴尔道劳麦·包法利先生,原来当军医副,1812年左右,在征兵事件上受了牵连,被迫在这期间离职,当时就利包法利用他的长相漂亮,顺手牵羊,捞了六万法郎一笔嫁资,一个帽商姑娘爱上他的仪表,给他带过来的。美男子,说大话,好让他的刺马距发响声,络腮胡须连髭,手指总戴戒指,衣服要颜色鲜艳,外貌倒像一个勇士,说笑的性质却像一个跑外的经纪人。[/cn] [en]Une fois marié, il vécut deux ou trois ans sur la fortune de sa femme, dînant bien, se levant tard, fumant dans de grandes pipes en [wf]porcelaine[/wf], ne rentrant le soir qu'après le spectacle et fréquentant les cafés. Le beau-père mourut et laissa peu de chose ; il en fut indigné, se lança dans la fabrique, y perdit quelque argent, puis se retira dans la campagne, où il voulut faire valoir. Mais, comme il ne s'entendait guère plus en culture qu'en indiennes, qu'il montait ses chevaux au lieu de les envoyer au [wf]labour[/wf], buvait son cidre en bouteilles au lieu de le vendre en barriques, mangeait les plus belles volailles de sa cour et graissait ses souliers de chasse avec le lard de ses cochons, il ne tarda point à s'apercevoir qu'il valait mieux planter là toute spéculation.[/en][cn]结婚头两三年,他靠太太的财产过活,吃得好,起得迟,用大瓷烟斗吸烟,夜晚看过戏才回家,常到咖啡馆走动。y岳父死了,几乎没有留下什么来;他生了气,兴办实业,赔了些钱,随后退居乡野,想靠土地生利。可是他不懂种田,正如不懂织布一样,他骑他的马,并不打发它们耕地,一瓶一瓶喝光他的苹果酒,并不一桶一桶卖掉,吃光院里最好的家禽,用他的猪油揩亮他的猎鞋,不久他看出来,顶好还是放弃一切投机。[/cn] [en]Moyennant deux cents francs par an, il trouva donc à louer dans un village, sur les confins du pays de Caux et de la Picardie, une sorte de logis moitié ferme, moitié maison de maître ; et, chagrin, rongé de regrets, accusant le ciel, jaloux contre tout le monde, il s'enferma dès l'âge de quarante-cinq ans, dégoûté des hommes, disait-il, et décidé à vivre en paix. [/en][cn]所以他一年出两百法郎,在苟和毕伽底交界地方的一个村子,设法租了一所半田庄半住宅的房子;他从四十五岁起,就闷闷不乐,懊恼万分,怪罪上天,妒忌每一个人,闭门不出,说是厌恶尘世,决意不问外事。[/cn] 点击阅读《包法利夫人》翻译品读系列更多文章<<< 注:本篇中,前两段实为原文中一个段落,这里为方便阅读而进行分段。 文章内容来自网络,如果本文侵犯了您的权益,请联系我们,我们将撤掉此文,并送出我们真诚的歉意。

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(十二)

    住在城里,哪怕单是冬季也好,虽然夏季天长,住在乡间,也许更其腻味;——依照说话内容,她的声音一时清楚,一时尖锐,一时忽而懒散上来,临了差不多变成自言自语时的呢喃,——转眼之间,兴高采烈,睁开天真的眼睛,马上却又眼皮半闭,视线充满厌烦,不知想到什么地方去了。[/cn] 点击阅读《包法利夫人》翻译品读系列更多文章<< 注:本文段中,后两段为原文中的一个段落,这里为方便阅读进行分段。特此注明,请各位读者留意。 文章内容来自网络,如果本文侵犯了您的权益,请联系我们,我们将撤掉此文,并送出我们真诚的歉意。

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(五)

    开了,她嫌寂寞;回到身边,不用说,是为了看她死。查理夜晚回来,她从被窝底下伸出细长胳膊,搂住他的脖子,要他在床沿坐下,开始对他诉说她的苦恼:他忘掉了她,他爱别人!人家先前同她讲得好,她会不幸的;说道最后,她为她的健康,问他要一点甜药水,再包法利先生终于读完医学科目,通过这样那样的方式获得了挂牌行医的资格。而老包法利夫人多来一点爱情。[/cn] 最后一段翻译地真好!法语内容不难读懂,翻译成中文就显出了译者的功力! 点击阅读《包法利夫人》翻译品读系列更多文章<<< 文章内容来自网络,如果本文侵犯了您的权益,请联系我们,我们将撤掉此文,并送出我们真诚的歉意。

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(十五)

    marbrait un peu de plaques roses toutes ces grosses faces blanches épanouies.[/en][cn]而胸膊上的衬衫,膨胀胀的,仿佛铠甲!人人新理的发,耳朵露出,胡须剃光;甚至于有些人,天不亮起床,刮胡须看不清,不是鼻子底下来几道垂直上口,就是沿上下颚剃掉皮,三法郎一枚艾居那样打,路上遇冷空气发言,于是那些光彩熠熠的大白脸,仿佛大理石,添上了小小的一片玫瑰红。[/cn] 点击阅读《包法利夫人》翻译品读系列更多文章<< 注:文段中第二、三个段落为原文中一个段落,这里为方便阅读而进行分段,请读者注意。 文章内容来自网络,如果本文侵犯了您的权益,请联系我们,我们将撤掉此文,并送出我们真诚的歉意。

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(四)

    用功,他有成本的笔记。他每课必上,一次实习不缺。他干完一天的乏味工作,好像拉磨的马一样,两眼蒙住,兜住一个地方转,不知道磨了些什么。[/cn] 阅读提要:独自一人在外读书的包法利先生并没有将刻苦的精神坚持到底,他这时还只是个资质平庸,过日子有些浑浑噩噩的少年人,心中有些他自己也不甚明白的压抑想法。过了没有多久,包法利就变成了下面这个样子: [en]Il maigrit, sa taille s'allongea, et sa figure prit une sorte d'expression [wf=dolent]dolente[/wf] qui la rendit presque intéressante.[/en][cn]他瘦了,个子长高了,脸上显出一种哀怨的表情,几乎惹人好感了。[/cn] [en]Naturellement, par [wf]nonchalance[/wf], il en vint à se délier de toutes les résolutions qu'il s'était faites. Une fois, il manqua la visite, le lendemain son cours, et, savourant la paresse, peu à peu, n'y retourna plus.[/en][cn]早先下的决心,自然而然,他就漫不经心,统统丢到脑后。他有一次不实习,第二天不上课,唱包法利夫人让自己的独子退学读医去了,甚至没有去想自己的孩子是不是适合这条发展道路。包法利出了偷懒味道,索性渐渐不去了。[/cn] 点击阅读《包法利夫人》翻译品读系列更多文章<<< 文章内容来自网络,如果本文侵犯了您的权益,请联系我们,我们将撤掉此文,并送出我们真诚的歉意。

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(三)

    包法利先生没有在事业上取得成功,也并不是一个好丈夫。在这样的家庭关系中,老包法利夫人

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(六)

    阅读提要:有病人来请包法利先生出诊,这包法利先生出诊,这就是包法利先生和未来的包法利夫人的首次见面。如读者所见,现在的爱玛小姐是一个富有农家的独养女儿,还带着点天真大胆,也许正是这一点打动了包法利先生,他虽然依赖母亲,婚后依赖四十多岁的妻子,也还是有点小幻想的。 [en]C'était une ferme de bonne [wf]apparence[/wf]. On voyait dans les écuries, par le dessus des portes ouvertes, de gros chevaux de [wf]labour[/wf] qui mangeaient

  • 法语翻译经典品读:《Madame Bovary 包法利夫人》(十一)

    [/en][cn]过惯一个人的日子,他越来越不思念她。他有了自由自在这种新到手的快乐,不久反而觉得寂寞好受了。现在他可以改改饭时,出入不必举理由,人累狠了,就四肢一挺,躺到床上。他于是贪舒服,心疼自己,接受外人的慰唁。再说太太一死,他的营业反而好转,因为一个月以来,大家总在说:“这可怜的年轻人!多不幸!”他有了名气,主顾多了;而且他去拜尔斗,无拘无束。他起了一种漫无目标的希望、一种模模糊糊的幸福;他理他的略腮胡须,照照镜子,觉得脸好看多了。[/cn] 点击阅读《包法利夫人》翻译品读系列更多文章<<< 文章内容来自网络,如果本文侵犯了您的权益,请联系我们,我们将撤掉此文,并送出我们真诚的歉意。