戳我下载音频

今日新闻摘要:埃及革命的第一步终于成功,总统穆巴拉克辞去总统职务,将权力移交军方;阿尔及利亚爆发大规模反政府示威;巴基斯坦法院“逮捕”穆沙拉夫‎。
Edition du 12/02/2011 20:00
François Mazet
Merci d'être à l'écoute de Radio France Internationale, il est 22 heures à Paris, 21 heures en temps universel.
C'est l'heure de votre journal en français facile, il vous est présenté ce soir avec Bernard Nageotte. Bonsoir Bernard.
Bernard Nageotte
Bonsoir François, bonsoir à tous.
FM
Au sommaire de cette édition, les Egyptiens savourent leur victoire au lendemain du départ d'Hosni Moubarrak. La fête continue dans les rues du pays.
Pendant ce temps, la transition politique commence.
L'armée a le pouvoir et promet de le transmettre à une autorité civile et élue.
BN
L'heure est à la manifestation en Algérie. Des rassemblements d'opposants ont eu lieu aujourd'hui malgré les interdictions.
Ils étaient plusieurs milliers dans plusieurs villes du pays à demander des réformes démocratiques.
Plus de 300 personnes auraient été arrêtées.
FM
La justice pakistanaise lance un mandat d'arrêt international contre l'ancien président Pervez Musharraff.
Enquête sur l'assassinat de l'ancien premier ministre Benazir Bhutto en décembre 2007.
Et puis, comme chaque samedi, nous retournerons Yvan Amar. Il nous expliquera le sens du mot "démission".

BN

L'ambiance est toujours à la fête en Egypte plus de 24 heures après le départ du président Hosni Moubarrak.

FM

Le défilé des habitants du Caire, la capitale, s'est poursuivi toute la journée sur la place Tahrir.

Plusieurs milliers de personnes étaient encore présentes pour profitter de ces instants de liberté et nettoyer la place, symbole de la révolution égyptienne.

Pendant ce temps, les militaires retiraient barricades et barbelés. Ce sont eux qui ont désormais le pouvoir politique.

Le nouvel homme fort est le maréchal Mohamed Hussein Tentaoui qui dirige le Conseil supérieur des forces armées.

Par la voix de leur porte-parole, les militaires ont promis cet après-midi une transition pacifique vers un pouvoir civil et élu.

Engagement des militaires salué par le président américain Barack Obama même si pour l'instant, aucun calendrier n'a été communiqué.

Pas plus de détails donc, mais le chef de l'armée est un ancien dignitaire du régime et proche d'Hosni Moubarrak.

Ecoutez ce qu'en pense Robert Solé, journaliste et écrivain, il était l'invité de notre édition spéciale à la mi-journée. Il répond à Catherine Rolland et Bruno Daroux.

Pour le moment, le gouvernement et les gouverneurs des provinces restent en place.

Des signes de stabilité qui rassurent les occidentaux mais aussi Israel: le premier ministre Benyamin Netanyahou s'est félicité de la promesse des militaires égyptiens de respecter le traité de paix signé entre les 2 pays en 1979.

Le rôle de l'armée en Egypte a également été salué par les Frères Musulmans, qui ont réaffirmé qu'ils "ne chercheraient pas à conquérir le pouvoir", et qu'ils ne participeraient pas aux prochaines élections présidentielle et législatives.

BN

Prenant exemple sur leurs voisins tunisiens et sur les Egyptiens, l'opposition algérienne tente, elle aussi, d'arracher des réformes démocratiques.

FM

Malgré l'interdiction de se rassembler formulée par les autorités, 3.000 personnes environ se sont retrouvées à Alger en fin de matinée samedi à l'appel de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie.

Leur slogan: "Bouteflika dehors".

Ecoutez le cri du cœur d'une manifestante.

Des propos recueillis par Nazaire Nkolo

Face à ces manifestants, vous l'avez entendu, un important dispositif policier qui les a empêché de rejoindre le centre de le capitale avant de disperser la foule en milieu d'après-midi.

Des rassemblements étaient aussi organisés dans les villes d'Oran, de Tizi Ouzou ou encore d'Annaba.

Au total, plus de 300 personnes auraient été arrêtées selon la Ligue algérienne de défense des Droits de l'homme.

BN

Un autre pays arabe où le président est en place depuis des décennies, c'est le Yemen: Ali Abdullah Saleh dirige ce pays depuis 1978.

FM

Il a promis de quitter le pouvoir à l'issue de son mandat en 2013 mais pour la rue, ce n'est pas assez.

De nouvelles manifestations étaient organisées aujourd'hui à Sanaa.

Plus de 2.000 personnes y ont participé.

Des affrontements ont eu lieu avec des partisans du pouvoir, il y a eu plusieurs blessés.

BN

Pervez Musharraff visé par un mandat d'arrêt international lancé par la justice pakistanaise dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de l'ancien 1er ministre Benazir Bhutto en décembre 2007.

FM

Il lui donne obligation de comparaitre devant les juges samedi prochain.

L'ancien président du Pakistan est en exil à Londres depuis son départ du pouvoir en 2008.

Il avait été à l'époque vaincu dans les urnes par les partisans d'Asif Ali Zardari, veuf de Benazir Bhutto et actuel chef de l'Etat.

De l'autre coté de la frontière, en Afghanistan, 16 policiers au moins ont été tués samedi lors d'une attaque revendiquée par les Talibans.

C'est le siège de la police de Kandahar, la grande ville du sud du pays, qui a été pris pour cible par des tirs pendant plusieurs heures.

Il y aurait aussi une cinquantaine de blessés dont une moitié de civils.

Comme chaque semaine, on retrouve Yvan Amar.

Notre spécialiste de la langue française s'est bien entendu passionné pour l'actualité égyptienne.

Il nous explique le sens du terme "démission"

Merci Yvan Amar.

Les mots de l'actualité c'est à retrouver sur notre site internet www.rfi.fr