戳我下载音频

Merci d'écouter RFI, en direct de Paris où il est 21 heures

François Bernard

C'est l'heure de votre  journal en Français facile en compagnie de Xavier Besson, bonsoir Xavier   

Xavier Besson

Bonsoir

FB /

Dans l'actualité de ce mercredi 11 décembre  

Les soldats français poursuivent leurs opérations de désarmement

des groupes armés à Bangui, après la visite du président François Hollande en RCA.

XB /

La police ukrainienne renonce à déloger les manifestants pro-européens installés au coeur de Kiev.

Les Sud-Africains continuent de rendre hommage à Nelson Mandela et défilent devant  sa dépouille exposée à Prétoria.


FB /

La tension est  retombée  à Bangui après des journées marquées par des violences  et l'armée française a poursuivi méthodiquement le désarmement des groupes armés.

XB /  

Depuis Paris, le président français François Hollande s'est engagé à mener à bien l'intervention armée en Centrafrique. 

FB /

Il juge que "ne pas intervenir, c'était rester les bras ballants à compter les morts", à son retour d'une brève visite à Bangui.

XB /

A Bangui, la capitale, certains quartiers ne sont plus sûrs et des familles entières prennent la fuite pour se réfugier près des zones sécurisées... notamment près de l'aéroport.

FB /

Le récit de notre envoyé spécial sur place, Laurent Correau.

Ils ont fui leur quartier en raison des violences. Ils sont 30 000 au bas mot, selon médecins sans frontières à être venu chercher refuge près de l’aéroport sécurisé par les Français. Les récits des blessés sont effrayants. L’un de ceux qui attend pour la consultation de MSF raconte comment des Musulmans de son quartier, le quartier Boeing, sont venus à la recherche d’armes qui lui auraient prétendument été données par Bozizé. Comment ils l’ont frappé à coups de machette, sur la tête, et… comme il essayait de se protéger sur les avants bras. Ses blessures sont couvertes de bandage.

Dans ce camp de fortune, les familles vivent, jour et nuit sur des nattes, sous des tentes faites à partir de couvertures, de bâches, de simples sacs tendus par quatre piquets. Un petit marché s’est improvisé sur l’une des allées, mais la nourriture manque.

« Il n’y a pas de latrines, il n’y a que deux points d’eaux, déplore Lindis Hurum, la coordinatrice urgence de Médecins Sans Frontières à l’aéroport. MSF demande, poursuit-elle, que les Nations Unies et toutes les autres organisations viennent rapidement sur place aider les populations. La situation est déjà catastrophique, il faut vraiment venir le plus rapidement pour nous aider. »

Laurent Correau, Bangui, RFI

FB /

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont annoncé ce mercredi la suspension de leurs livraisons d'équipements militaires aux rebelles syriens...

XB

Il s'agissait jusque là de fourniture en armes "non létales", c'est à dire non destiné à tuer...

FB /

Les explications de Nicolas Falez...

La rébellion armée syrienne se radicalise... L'Armée syrienne libre (soutenue par l'Occident) s'affaiblit au profit de groupes jihadistes comme le Front Islamique, apparu le mois dernier et qui se présente aujourd'hui comme la principale formation islamiste en lutte contre le régime de Bachar EL Assad...

Il y a quelques jours, le Front Islamique s'est emparé de matériel fourni par l'Occident à l'Armée Syrienne Libre... Conséquence : les Etats-Unis suspendent la livraison de leur aide militaire non-létale... principalement des véhicules et des équipements radio... 

Décision identique et quasi-simultanée du Royaume-Uni... qui livrait jusque là des véhicules 4x4 ou encore des gilets pare-balles aux combattants de la rébellion syrienne... Selon un porte-parole britannique, pas question de transférer du matériel supplémentaire "tant que la situation n'est pas éclaircie"... à Londres on assure que cette décision ne signifie pas la diminution du soutien britannique à l'opposition syrienne...

C'est pourtant bien cela qui est en jeu... la France pour l'instant maintient ses livraisons d'armes non-létales en précisant qu'elles sont destinées à "protéger les populations civiles" syriennes...


***************

FB /

En Egypte, le procès du Guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, a été suspendu en raison du désordre provoqué par les prévenus lors de l'audience et de leur refus de coopérer avec le tribunal. 

FB /

En Ukraine, des milliers de manifestants pro-européens qui continuent de défier le régime. 

XB /

Ils ont contraint les forces de l'ordre à quitter le centre de Kiev après des bagarres et reçu un appui marqué de la communauté internationale.

FB /

Anastasia Becchio est à Kiev pour RFI. Ecoutons son reportage…

Des dizaines d’hommes et de femmes cassent la glace sur les trottoirs à l’aide de bâtons. Des manifestants apportent des planches, des pneus, des grilles métalliques pour reconstruire les barricades démontées cette nuit par la police… Des jeunes femmes distribuent thé et gâteaux… La résistance se réorganise… Mykola, un jeune chef d’entreprise vient d’arriver sur la place de l’indépendance

TRADUCTION

Ce matin, j’ai allumé la télé, j’ai vu ce qui s’était passé cette nuit et je me suis dit que je ne venais pas ici, je me détesterais. Ianoukovitch et son équipe n’en ont rien à faire de nous. Ils feront tout pour rester au pouvoir.

Cette nuit, le face à face avec la police a duré plusieurs heures, par moins 10 degrés… Andrei était parmi les manifestants repoussés par les unités anti émeutes…

TRADUCTION

Toutes les caméras sont là, tout le monde voit ça et ils savent qu’ils ne peuvent pas se permettre d’être violents… En tout cas, si une personne prenait la décision d’user de la force, cette personne serait devenue folle, parce que cette stratégie est vouée à l’échec. Donc si Ianoukovitch prenait cette décision ça signifierait qu’il est devenu fou, mais nous savons qu’il ne l’est pas.

Le ministre de l’Intérieur affirme qu’il n’a pas donné l’ordre de disperser les protestataires, mais les manifestants restent plus que jamais sur leurs gardes.

**********************

RFI il est 21 heures et 5 minutes

FB /

En Thailande

 Les partisans du Premier ministre  Yingluck Shinawatra, ceux qu'on surnomme les Chemises rouges, annoncent qu'ils sont prêts à se rassembler pour protéger le gouvernement de manifestants qui ont demandé l'arrestation de son chef... 

XB /

Le principal opposant Suthep Thaugsuban, réclament depuis plus d'un mois dans la rue le départ du gouvernement et la fin du "système Thaksin". 

FB /

En Inde, la cour suprême vient de rendre une décision  qui revient à criminaliser l'homosexualité. 

XB /

Suite à l'appel de plusieurs groupes religieux, la plus haute juridiction du pays a cassé l'arrêt de la Haute cour de Delhi qui avait décriminalisé ces relations sexuelles entre deux adultes de même sexe...

FB /

Sébastien Farcis est à Bombay.

Le code pénal indien, rédigé en 1860 sous la colonie britannique et toujours en vigueur aujourd'hui, interdit « les relations charnelles non-naturelles entre deux personnes ou avec des animaux ». Et donc par extension, les relations physiques homosexuelles. En 2009, cependant, la cour d'appel de Delhi avait jugé cette disposition liberticide et donc contraire à la constitution. Ce qui avait dans les faits et dans les esprits, décriminalisé l'homosexualité en Inde. La cour suprême en a jugé autrement ce matin, en affirmant qu'un tel changement ne pouvait être opéré que par la loi, et non par la voie judiciaire. Dans la pratique, les homosexuels craignent que la police ne se serve de cette loi pour les harceler et leur extorquer de l'argent, comme c'était le cas avant 2009. Pour l'avocat Sanjay Hegde, c'est un terrible retour en arrière pour les droits de l'homme en Inde

"Cet article de loi a été rédigé avant notre constitution – il apparaît obsolète et aurait dû être invalidé. J'espère que la cour suprême réparera cette erreur, faute de quoi ce jugement restera comme une infamie qui n'est pas digne de la plus haute juridiction de la plus grande démocratie du monde."

Les élections législatives sont prévues dans à peine 4 mois, il est invraisemblable que le parlement se saisisse de cette question controversée avant longtemps.

FB /

Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow a été  le premier Africain à rejoindre l'Académie française des Beaux-arts. 

 XB /

Il a dédié son installation solennelle "à l'Afrique tout entière, à sa diaspora, et aussi à Nelson Mandela".

  

*****************

FB /

alors que des milliers de Sud-Africains ont commencé  à rendre un ultime adieu, personnel cette fois, à Nelson Mandela. 

XB /

La file d'attente pour s'incliner devant sa dépouille atteignait un kilomètre et demi dans l'après-midi.

FB /

L'Uruguay autorise la production et la vente de cannabis. 

XB /

l'Organe international de contrôle des stupéfiants,"regrette"  la législation adoptée   par l'Uruguay, et  indique qu'elle enfreint la Convention  sur les stupéfiants dont le pays est signataire. 

*****************

FB /

Franck Cammas, le plus titré des navigateurs français, a présenté  les bases d'une équipe, pour remporter la Coupe de l'America.  

XB

Cammas, élu  Marin de l'année 2013 (comme en 2012), s'est entouré de Michel Desjoyeaux et d'Olivier de Kersauson.


FB /

Voilà c'est la fin de ce journal sur RFI

JINGLE FF

que vous retrouvez tout les jours à 21 heures de Paris

XB /

et en permanence sur notre site internet rfi.fr en cliquant sur l'onglet langue française

FB /

Bonsoir à tous et à demain

XB /

 

A demain...