Comment le français de Paris a tué la prononciation de nos régions

巴黎法语摧毁了法国方言

Le français de Paris a normalisé la langue dans nos régions, jusqu'à jeter aux oubliettes ses prononciations qui avaient pourtant le charme de nos siècles d'antan. Comment parlait-on alors dans l'Hexagone auparavant ? Claude Duneton (1935-2012) avait mené l'enquête dans une chronique. La voici.

巴黎法语统治了整个法国,曾经充满魅力的方言被束之高阁。曾经的法语是什么样的呢?Claude Duneton (1935-2012)做了一次编年史调查。以下就是调查的结果。

Il y a tant de choses qu'il serait agréable de savoir, et que j'ignore ! - Je puis cependant vous raconter que la diphtongue oi se prononçait correctement oué à la fin du XVIIIe siècle, comme au XVIIe. Cela, chez les personnes de qualité : à la Cour on disait : le boué pour le bois, des noués (noix), les oués (oies), la sainte croué (croix), ainsi de suite. Le Roué, ainsi que la fleur des poués de la noblesse, parlaient de bouère et de voulouèr (boire, vouloir).

有许多有趣的事,而我却不了解!——但是,我能告诉你们,在17世纪直至18世纪末,二合元音oi应该发称oué。贵族们将bois读作boué、noix读作noués、oies读作oués、croix读作croué……boire和vouloir则分别读作bouère和voulouèr。

Or, la «petite bourgeoisie» (sic) de Paris, ignorante des beaux usages - les gens de basoche, les marchands, le tout-venant du petit avoir -, prononçait le soi, ouâ, au lieu de oué. Dire du bouâ, la crouâ, Françouâ, n'était pas distingué du tout ! C'était là une prononciation fautive. Mais Paris étant toujours Paris, ce fut celle que nous adoptâmes partout en France, et qui devint la norme, faisant passer, ironie du sort, la forme correcte en oué pour une villageoiserie ridicule !

然而,巴黎的小资产阶级,比如说法院书记、商人和小有积蓄的人,他们并不知道上述风雅的读法。他们把oi读作ouâ,而非oué,比如说bouâ、crouâ、Françouâ。这是一种错误的读法。但是巴黎就是巴黎,这种错误的用法被普遍接受,成为了常态。正如命运开了一个玩笑,oué这一正确的用法反倒成了可笑的乡村贵族专属!

Un «sourci» (sourcil), un «eu» (œuf)

眉毛和鸡蛋

Il faut savoir aussi, puisque nous y sommes, que les terminaisons des verbes au passé et au futur étaient prononcées é ou è malgré la graphie archaïque oi, et non pas oué ni ouâ. Il chantoit s'entendait chantè comme de nos jours, et parleroi parleré. Évidemment, le r fortement roulé du bout de la langue sonnait haut. Cela et bien d'autres détails donnaient à notre langue une couleur vivace.

要知道,动词过去时和将来时变位后的词尾从前是写成oi的,发音却并不是oué或ouâ,而是发成é或è。Il chantoit的发音听起来像是现在的chantè的发音,parleroi听起来像是parleré。R的发音则是舌尖剧烈抖动而发出响音。这些细节都给我们的语言注入了鲜活的色彩。

Car il faut savoir surtout, concernant la langue classique, que l'on prononçait beaucoup moins de consonnes finales au XVIIe siècle que de nos jours. Par exemple tousse prononçait tou, comme tout, sans s ni t. Sauf, bien sûr, en cas de liaison : toussensemble. Arsenic se disait arseni, porc-épic porképi, un coq un kô,et sourcil sourci. On disait cèr pour cerf, jui pour juif, eu pour oeuf et beu pour boeuf, même au singulier. Les noms en eur faisant leur féminin en euse se prononçaient logiquement eu dans le beau monde : un pécheu(x), un laboureu(x), un parleu(x),(pêcheur, laboureur, parleur). L'adjectif net s'est prononcé nè jusqu'au milieu du XIXe siècle. Etc. Les verbes à l'infinitif en ir étaient prononcés i : courri, parti, mouri.

比起现代语言,在17世纪末的古典语言中,辅音的发音要少得多。比如说tousse读作tou,音同tout,辅音s和t均不发音。当然,连诵时除外:toussensemble。Arsenic读作arseni、porc-épic读作porképi、un coq读作un kô、sourcil读作sourci、cerf读作cèr、juif读作jui、oeuf读作eu,boeuf读作beu,单数也一样如此。以eur结尾的阳性名词,变成单数时是euse,读作eu:un pécheu(x), un laboureu(x), un parleu(x),(pêcheur, laboureur, parleur)。直到19世纪中期,形容词net还是读作nè。以ir结尾的动词原形读作i:courri, parti, mouri。

Une «prononciation historique» ? On se moque du monde !

历史发音?开玩笑!

Pour les verbes en er, l'usage était un peu plus compliqué, et, semble-t-il, assez fluctuant. L'Art de bien prononcer et de bien parler la langue françoise (françouése !) d'Hindret, achevé d'imprimer le 17 juillet 1687, dit que le er final des verbes, comme pour ir : «Se prononce aussi bien souvent devant des consonnes, et lorsqu'on lit des vers en public, comme :

Sur des murs foudroyés assurer sa conquête, Etc.

Ont tenté par leurs soins de fléchir son grand cœur, Etc.»

对于以er结尾的动词来说,用法更为复杂,也更加变化多端。Jean Hindret撰写的《法语发音与语言艺术》一书直到1687年7月17日才印刷完成。该书记录以er结尾的动词发音规则与以ir结尾的动词发音规则一致:“辅音不发音。正如我们经常在诗句中读到的:

Sur des murs foudroyés assurer sa conquête, Etc.

Ont tenté par leurs soins de fléchir son grand cœur, Etc.”

Remarquez le «bien souvent», et que ce que nous avons gardé pour ir est devenu caduc pour er- à part un soupçon dans l'accent belge.

注意,通常情况下,古时候ir的发音规则已经不适用于以er结尾的动词了,除了一些比利时方言。

C'est une mode dangereuse, partie d'un petit groupe de gens qui ont bâti une théorie fausse sous l'influence de quelques aigrefins dont il faut dénoncer l'imposture. Ces idioties défigurent notre littérature classique sous l'outrageant prétexte d'historicité. Quand on parle de «prononciation historique», on se moque du monde. La Fontaine disait, lui, le laboureu, pas le laboureur- il disait sézenfan, passèss enfantss ! Je veux bien croire qu'il s'agit d'un enfantillage, d'une lecture erronée du traité d'Hindret par quelqu'un qui connaît mal le français, mais alors, je vous prie, arrêtez le massacre !

这是一种非常危险的潮流,一小部分人受到欺骗而建立了一种错误的理论,这是必须谴责的。这些蠢货以历史为借口歪曲经典文学。当我们谈到“历史发音”时,简直就是在开玩笑。拉封丹说他是耕地者(laboureu),而不是农夫(laboureur);他也说sézenfan,而不是sèssenfantss!我很愿意相信这仅仅是他稚气的体现,但是却被那些不懂法语的人误读了Hindret的规则。我只是希望历史发音别再遭到扼杀!

本文由沪江法语编辑芒达翻译,转载请注明出处。法语原文来自http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/expressions-francaises/2018/01/05/37003-20180105ARTFIG00006-comment-le-francais-de-paris-a-tue-la-prononciation-de-nos-regions.php