Qu’est-ce que le cyberharcèlement ? De quoi se nourrit-il et comment s’exerce-t-il ? Quelles en sont les conséquences ? Catherine Blaya, présidente de l’observatoire International de la Violence à L’École, nous livre ses conseils pour comprendre les ressorts de la haine sur Internet.

网络霸凌是什么?它是怎么产生和进行的?会造成什么后果?Catherine Blaya,国际校园暴力观察站主席,向我们提供了一些建议,以更好地理解互联网上的仇恨之源。

 

Psychologies : Quelles différences entre cyberviolence et cyberharcèlement ?

Catherine Blaya : Ce que nous appelons cyberviolence, ce sont des violences perpétuées sur Internet de manière ponctuelle. Le cyberharcèlement, quant à lui, est une violence répétée et intentionnelle. A partir du moment où l’auteur va régulièrement diffuser des moqueries, des messages dénigrants, des photos personnelles de la victime, il est difficile d’admettre qu’il n’a aucune idée de l’impact que cela peut avoir.

Psychologies:网络暴力和网络霸凌有什么区别?

Catherine Blaya:所谓网络暴力,是偶尔实施的互联网暴力行为(译者注:比如有一两次评论脏话攻击某人的某个动态)。至于网络霸凌,是一种重复的并有心计划的暴力行为(译者注:比如在某人的所有相关动态中反复攻击)。当发起人开始频繁且有规律地发一些嘲讽的话语、污蔑的信息以及受害者的私人照片时,我们很难说这些行为不会产生任何影响。

 

En quoi le cyberharcèlement diffère-t-il du harcèlement traditionnel ?

Catherine Blaya : Tout d’abord, il se caractérise par ses capacités de dissémination. Ce qui est publié en ligne, que ce soit via un ordinateur ou un téléphone portable, va pouvoir circuler 24h/24, 7j/7. Les victimes ne connaîtront aucun répit. Ensuite, il y a l’anonymat. Quand on est l’auteur de ce type de violences, la possibilité d’être anonyme participe pleinement au sentiment d’impunité. Enfin, une fois que l’agresseur a lancé le message sur la toile, il n’en est plus maître : ceux qui vont le lire vont pouvoir s’en emparer et contribuer à son partage, sans qu’il ne puisse y mettre un terme.

网络霸凌和传统的霸凌有什么区别?

Catherine Blaya:首先,两者可通过传播力来定义:线上发布的信息,无论是通过电脑还是手机,都会无时无刻不在反复传播,这对于受害人来讲根本没有喘息的机会。同时,网络霸凌是可以匿名进行的:当我们是这种暴力类型的发起者时,会因为可以匿名而抵消负罪感。最后,一旦攻击者在网上发出消息,后续发展就不再受他控制:读取信息的人就占有了主动权,他们可以传播分享信息,但却无法终止它。

 

Est-ce que les réseaux sociaux sont propices au harcèlement ?

Catherine Blaya : Non, le type d’agressivité que l’on retrouve sur la toile est exactement le même que celui que l’on rencontre dans la vie quotidienne. En revanche, certaines victimes qui n’oseraient pas répliquer sur le même ton en face-à-face, seront plus à même de le faire via un ordinateur. Par son effet désinhibiteur, Internet exacerbe la violence.

社交网络是否使霸凌行为更易发生?

Catherine Blaya:不是的,网上和现实生活遇到的挑衅行为完全属于同种类型。相反,一些在面对面时反驳无力的受害者却更能够通过电脑进行反击。就抑制效果而言,网络加剧了暴力行为。

 

Est-ce qu’il existe un « profil type » de l’agresseur et un autre de l’agressé ?

Catherine Blaya : De nombreux jeunes ont des problèmes d’estime de soi, sont fragiles, vulnérables, en recherche de statut. Les deux profils sont très proches. D’ailleurs une bonne partie des jeunes qui disent avoir été victimes de cyberharcèlement vont à leur tour devenir agresseurs. Le fait d’être victime augmente le risque d’être agresseur, tout comme le fait d’être agresseur augmente celui de devenir victime.

攻击者和被攻击者是否存在“特定类型”?

Catherine Blaya:许多年轻人都会受自尊心问题困扰,他们脆弱易受伤,处于寻找自身定位的状态,攻击者和被攻击者其实十分相似。此外一些声称自己被网络霸凌的年轻人反而成了霸凌者。成为受害者增加了成为进攻者的风险,反之亦然,霸凌者也会成为被霸凌的对象。

 

Comment, du jour au lendemain, un enfant peut-il devenir harceleur ?

Catherine Blaya : En général, cela ne va pas se faire du jour au lendemain. Un enfant peut devenir harceleur, parce que lui-même a été spectateur ou victime de violence, au sein de son entourage. Un enfant violent sur la toile pourra également l’être à l’école : les victimes de cyberharcèlement le sont aussi à 52% en milieu scolaire. Le cyberharcèlement et la cyberviolence ne sont pas des violences de distance mais bien de proximité ; les protagonistes se connaissent, se fréquentent régulièrement. Bien souvent, la victime est dans la même classe que son agresseur.

一个孩子是怎么在一夜之间就成了霸凌者的?

Catherine Blaya:通常来讲,霸凌者是不会一夜形成的。一个孩子会成为霸凌者,是因为原先他曾是身边暴力的目击者或是受害者。一个在网上施暴的孩子也同样会成为校园的施暴者:52%的网络霸凌受害者同样在学校也受到伤害。网络霸凌和网络暴力不是遥远不可及的暴力行为,相反是近在身边的;那些陷入暴力的主角们彼此熟悉,相互来往。受害者和攻击者甚至会是同班同学。

 

Les jeunes ont-ils pleinement conscience des risques auxquels ils s’exposent, ou existe-t-il une forme d’inconscience, de déni ?

Catherine Blaya : Non, ils n’en ont pas pleinement conscience. Ils sont beaucoup informés, mais l’une des caractéristiques de l’adolescence, c’est le fait de vivre dans le temps présent. Ils évaluent les risques, mais de façon éloignée. Parfois, le plaisir perçu dans l’instant passe avant les conséquences à venir. Ceci dit, le problème existe aussi avec les adultes : par exemple, lorsque nous conduisons et que l’on dépasse la vitesse limitée, nous prenons des risques. Sauf que nous pensons que tout va bien se passer ; les accidents, cela n’arrive qu’aux autres. C’est donc un principe inhérent à l’humain. Mais il ne faut pas oublier que certains jeunes sont forcés à prendre des risques sur Internet. Je pense notamment aux jeunes filles qui subissent un chantage affectif de la part de leur compagnon, ou du petit copain dont elles rêvent. Ils les obligent à diffuser, ou diffusent eux-mêmes en ligne, des images parfois très intimes.

年轻人是否充分意识到了自己面临的风险,或者是否存在一种无意识的否认行为?

Catherine Blaya:他们没有这样的意识。都是后知后觉,青少年的其中一个特征即为活在当下。他们会评估风险,但不是很细腻。有时,为了一时之快而不计后果。这种问题也存在与成年人中:比如,当我们超速驾驶时,就会有危险,除非我们认为一切都会顺利,事故只会发生在别人身上,这便是人类的一种固有信念。但是不要忘了,有些年轻人是被迫在网上遭遇危害。尤其是一些年轻女孩儿,被她们的男伴或是白马王子进行情感勒索。逼迫这些女孩儿把自己放在网上或是发送一些十分私密的照片。

 

Quelles peuvent être les conséquences psychologiques du cyberharcèlement, dans la vie future à moyen et long terme ?

Catherine Blaya : Ce sont les mêmes que lorsqu’il s’agit de harcèlement traditionnel. Dans un premier temps, ce sera de la colère, de la frustration et de la honte, bien sûr. La victime éprouvera le sentiment qu’elle est responsable de ce qui lui arrive. Ensuite, à moyen et long terme, on peut observer un manque de confiance dans les relations humaines, des difficultés à établir une relation harmonieuse dans la vie de couple et en milieu professionnel. Ce sont des conséquences que l’on retrouvera aussi bien chez les victimes qu’auprès des agresseurs.

在未来的中长期生活中,网络霸凌对受害者的心灵会造成怎样的后果?

Catherine Blaya:与传统的霸凌一样。首先,当然会是生气、沮丧和羞愧,受害人会感到自己应对自己的情况负责。然后,时间长了,在人际交往中就会缺乏自信,很难在夫妻生活和职业道路上建立和谐的关系。这些后果在受害者和施暴者中都会产生。

 

Aujourd’hui encore, beaucoup de personnes évoquent le cyberharcèlement comme un « problème d’ados ». Est-ce parce qu’il est sous-estimé que ce phénomène est si difficile à enrayer ?

Catherine Blaya : Ce phénomène n’est effectivement pas suffisamment pris au sérieux. Mais la difficulté d’y mettre un terme vient aussi du fait que l’on ne sait pas comment le gérer, ou que l’on pense pouvoir résoudre la question en privant les jeunes de l’accès à Internet ou à leur smartphone. Or, le problème continue d’exister une fois que l’ordinateur et que le téléphone portable sont éteints. Lorsque nous adoptons ce type de comportement, que nous accusons notre ado de ne plus nous parler, de passer sa vie sur Internet, nous avons tort. Les jeunes communiquent énormément, c’est juste qu’ils le font différemment. Les enquêtes menées par le groupe EU Kids Online au niveau européen, montrent que l’une des préoccupations majeures de 70% des adolescents en ligne, est de rester connectés avec leurs amis. Si les adultes envoient ce type de messages, basés sur un jugement de valeur, le dialogue se ferme. De nombreux jeunes nous disent ne pas vouloir parler de ce qui leur arrive, par crainte que les adultes ne leur interdisent l’accès à internet. Il est donc indispensable que notre regard change.

即使如今,很多人将网络霸凌视为一种“青少年问题”。是不是因为我们低估了这种现象的控制难度?

Catherine Blaya:这种现象确实没有被重视起来。但是,结束它的困难还来自这样一个事实,即我们不知道如何管理它,或者我们认为可以通过剥夺年轻人访问互联网或智能手机的方式来解决问题。然而,就算是手机电脑关闭了但问题依然是存在的。当我们采取这样的行为,严禁自己的孩子继续谈论并且上网时,我们所做的反而是错的。年轻人交流很多,只是他们做事方式不同。一些关于欧洲地区未成年人上网状况的调查显示,70%的青少年所担心都是能否与朋友保持联系。如果成年人发出了这样的讯息,那么对话就会进行不下去。很多年轻人告诉我们,他们不愿谈及发生在自己身上的事情,担心自己的父母禁止他们上网。因此,至关重要的是我们的观念必须改变。

 

Cyberviolence : les principaux chiffres

  • 40% des jeunes disent avoir été victimes d’une agression en ligne. 

  • 1/3 n’en parle à personne. 

  • 3 ou 4 adolescents se suicideraient chaque année en raison du cyberharcèlement. 

  • 48% des harcelés sont aussi des harceleurs. 

  • La violence sur Internet serait en augmentation.

  • 95% des comportements agressifs ou dégradants visent les personnes de sexe féminin. (ONU)

网络暴力:关键数据

  • 40%年轻人声称遭遇过网络暴力

  • 1/3的人从未告诉过任何人

  • 由于网络欺凌,每年有3-4位青少年自杀。

  • 48%的受害者也是欺凌者。

  • 网络暴力现象呈加重趋势。

  • 网上95%的侵略或是毁名誉的行为针对的都是女性。(联合国)

 

ref:https://www.psychologies.com/Famille/Ados/Le-monde-des-ados/Articles-et-Dossiers/Cyberviolence-et-harcelement-faire-face-a-la-haine-2-0/Comprendre-et-identifier-la-violence-sur-Internet